vendredi 8 avril 2016

S’aimer un peu plus

Cette semaine je lisais un article, qui grosso modo traitait de la longévité des couples. De la haute philosophie donc, qui mettait en avant le rôle que jouait l’amour propre dans la réussite de nos amours. Et ma foi, je n’ai pas trouvé ça idiot. Voire même diablement éclairé comme point de vue.

Effectivement, comment accepter que l’on nous aime et aimer en retour si nous ne commençons pas par nous-même ? Je lis régulièrement dans les livres de psychologie et de développement personnel que les reproches que nous faisons aux autres ne seraient ni plus ni moins des reproches que nous nous adresserions.

Ainsi, les « tu ne m’aimes pas assez », « tu ne fais pas attention à moi » et consorts ne seraient finalement que le reflet d’un manque d’estime de soi ? Car à bien y regarder, si nous nous aimions assez nous-mêmes, quel besoin aurions-nous qu’un autre nous apporte cet amour dont on a si soif ? Cette attention dont on aimerait tant être le centre ?

A titre personnel, je fais cruellement preuve d’un manque de confiance en moi, c’est certain. Je fais également facilement passer les autres avant moi. De la même manière, mon homme n’est pas un grand friand des mots d’amour et il m’arrive d’en souffrir. Pourquoi au fond ? Puisque je sais pertinemment qu’il est amoureux de moi (on vit ensemble, et tout se passe bien. CQFD), je n’en éprouve pas moins le besoin de l’entendre.

Alors je réfléchis à cela, et je me dis que oui, dans le fond si je m’ « auto-aimais » un peu plus, j’éprouverais certainement beaucoup moins ce désir de l’entendre de sa part. Je pense que le fait de l’admettre et d’y réfléchir est déjà une étape de franchie. Reste encore bien sûr à booster mon estime, et me chouchouter un peu, mais je pense tenir une piste :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot ?